LA CGPME devance le MEDEF avec ses mesures pour l’emploi

La CGPME devance le Medef avec ses mesures pour l’emploi

BFM BUSINESS N.G. avec Reuters Publié le 23/09/2014 à 19h52

Partager sur Facebook La CGPME devance le Medef avec ses mesures pour l’emploi

 

Partager sur Google+ La CGPME devance le Medef avec ses mesures pour l’emploi

A la veille des annonces par l’organisation des patrons de mesures censées garantir la création d’un million d’emploi, la confédération des dirigeants de PME a sorti, ce 23 septembre, ses propres recommandations.

La CGPME grille la politesse au Medef. La Confédération générale des Petites et Moyennes Entreprises a proposé ce mardi 23 septembre des « mesures d’exception » pour lutter contre le chômage, alors que le mouvement des patrons avait prévenu qu’il dévoilerait les siennes le lendemain.

L’organisation patronale des petites et moyennes entreprises propose notamment l’allongement de la durée maximale des contrats de travail à durée déterminée (CDD) à 30 mois au lieu de 18 et la mise en place d’un « contrat de croissance ».

Un contrat de travail dédié aux PME

Ce contrat aurait vocation à être mis en place dans les PME et lierait le maintien d’un emploi à des objectifs contractuels en matière d’activité économique, afin de lever les réticences des employeurs à embaucher.

« La non atteinte de ces objectifs globaux pendant une période (…) qui pourrait, par exemple, être de trois ans, motiverait la rupture éventuelle du contrat de travail des personnes embauchées dans le cadre de ce dispositif », explique la CGPME.

Un CDI garanti pour les apprentis

La CGPME propose également des mesures pour favoriser l’accès des jeunes et des seniors aux emplois dans l’intérim. Par exemple, rétablir l’exonération de charges pour tout emploi supplémentaire dans les très petites entreprises (TPE), supprimée en 2010, en la réorientant vers les jeunes et les seniors.

Elle préconise aussi la création d’un crédit-relais à taux zéro et la suppression des pénalités pour remboursement anticipé d’emprunts immobiliers en cas de mobilité professionnelle. Elle recommande enfin, parmi d’autres mesures, de garantir une embauche sous contrat à durée indéterminée (CDI) à l’issue d’une formation en apprentissage, sous réserve d’un engagement du bénéficiaire à rester dans l’entreprise pour une durée au moins équivalente à sa formation.

Le Medef annoncera demain dès 9 heures, lors d’une conférence de presse de Pierre Gattaz transmise en direct sur BFM Business, ses mesures pour favoriser l’emploi. Certaines qui avaient fuité il y a une semaine, comme l’idée de supprimer deux jours fériés pour créer un point de croissance, avaient suscité la polémique.

Écrit par N.G. avec Reuters